Le storytelling, c’est quoi exactement ? Pourquoi est-ce que c’est important quand on crée un podcast ? Comment construit-on le fil narratif d’un podcast ? On vous dit tout !

Pourquoi le storytelling est-il important dans le podcast ?

Le storytelling est, littéralement, la mise en récit de votre podcast. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette méthode ne s’applique pas qu’aux oeuvres de fiction : la structure narrative d’un podcast documentaire est tout aussi importante.

Pourquoi est-ce important ? Pour plusieurs raisons. D’abord, en construisant votre podcast comme une histoire, vous intéresserez les auditeurs et auditrices. Une histoire bien construite peut émouvoir, captiver, et donner envie d’en connaître la fin.

Ensuite, une histoire permet de faire passer des messages tout en divertissant votre public. Le storytelling d’un podcast peut, en effet, permettre aux auditeurs et auditrices de retenir des faits importants plus facilement que si ces derniers étaient livrés de façon brute, sans structure narrative.

Quels sont les éléments de storytelling d’un podcast ?

Dans toutes les histoires, il y a des briques. Réfléchissez à votre roman préféré : à partir de quels éléments est construite la narration ?

Le storytelling dans le podcast se base également sur des briques que vous allez disposer, emboîter dans une histoire.

Quelles sont ces briques ? Voici quelques idées pour commencer, que vous pouvez adapter en fonction de votre histoire :

  • Le héros ou l’héroïne : Il s’agit, bien sûr, du personnage principal. Les auditeurs et auditrices doivent s’intéresser à cette personne, voire s’identifier à elle.
  • L’objectif : Il s’agit de ce que votre personnage veut accomplir.
  • L’événement : C’est ce qui va pousser votre protagoniste à agir, à poursuivre son objectif.
  • L’obstacle : Toute intrigue se doit d’avoir un obstacle qui complique l’action du héros ou de l’héroïne.
  • Le/la mentor : Votre personnage principal peut avoir un mentor qui l’aide à atteindre son objectif.
  • Le parcours : Un parcours est fait de hauts et de bas. Il ne devrait pas être linéaire ou prévisible. N’hésitez pas à surprendre votre audience en montrant le parcours complexe de votre protagoniste, ou le vôtre s’il s’agit d’une enquête par exemple.
  • Le changement : Si votre héros ou votre héroïne connaît ou a connu un changement, une transformation décisive dans sa vie, donnez-le à entendre. Cela donnera du relief à votre personnage et, par extension, à votre histoire.
  • La morale : Votre histoire exprime quelque chose. Elle fait passer un message. Quel est ce message ? Assurez-vous que vos auditeurs le comprennent, explicitement ou implicitement.

Comment structurer l’histoire de son podcast ?

Comme pour les romans, il y a une infinité de façons de construire une histoire dans un podcast. Maintenant que vous avez vos différentes briques, il s’agit de les agencer dans une structure narrative.

Comme vous le savez, toutes les histoires disposent d’un début, d’un milieu et d’une fin :

  • Le début : Vous disposez de quelques minutes, voire quelques secondes, pour accrocher vos auditeurs et auditrices et les intéresser à votre histoire. Si l’on revient à nos différentes briques, vous pouvez par exemple commencer en introduisant votre protagoniste, ou bien ouvrir directement avec l’événement qui provoquera l’action de votre personnage.
  • Le milieu : C’est le coeur de votre drame. C’est là que vous livrez ce que vous avez promis à votre auditeur dans l’intro. Très important : n’hésitez pas à montrer toutes les nuances, toutes les complexités d’un personnage, d’une situation ou d’une action. C’est grâce à cette technique que votre audience s’identifiera à votre histoire, en y trouvant des correspondances dans leurs propres vies, leurs propres histoires.
  • La fin : C’est là que se résout votre intrigue, que votre histoire se referme. Cela paraît simple, mais vous pouvez encore décevoir vos auditeurs et auditrices à ce stade. Assurez-vous que votre conclusion va au-delà de quelques mots de fermeture, qu’elle délivre un message, qu’elle dépasse votre sujet… bref, qu’elle reste dans la tête de votre audience.

Quand vous construisez votre histoire, n’oubliez pas d’équilibrer vos différents types de sons :

  • Les interviews : Il s’agit, sans doute, de votre matière première. Un témoignage brut peut être intéressant, mais un témoignage savamment monté, avec l’objectif de créer une tension dramatique, sera passionnant.
  • La voix off : Elle n’est pas obligatoire, mais elle peut être utile pour guider votre audience dans votre narration. Ne soyez pas trop didactique, sous peine d’ennuyer. N’oubliez pas non plus que votre script doit être radiophonique : les phrases doivent être courtes, simples et percutantes.
  • Les reportages sur le terrain : Si le sujet s’y prête, des sons pris sur le terrain donneront du relief à votre podcast. Ils permettront de mettre votre audience en situation, de la plonger au coeur de votre histoire.
  • La musique et les effets sonores : Quelques notes de musique peuvent renforcer la tension dramatique d’une histoire, accentuer un propos, créer des ellipses… Soyez inventif.ve ! N’oubliez pas que, comme pour tout, tout est affaire de mesure : n’abusez pas de musiques, laissez vos voix respirer !

Pour améliorer votre maîtrise du storytelling, vous pouvez écouter vos podcasts préférés et identifier leur structure. Cela vous donnera des idées pour construire vos propres podcasts !

Héberger son podcast sur Ausha