comment se lancer dans le podcast documentaire

Se lancer seul dans le podcast documentaire est un exercice difficile… Voici 8 conseils pour vous guider, du choix du sujet jusqu’à la production finale !

Choisir le sujet et l’angle de son podcast

Si vous vous lancez tout juste dans le documentaire, choisissez judicieusement votre sujet. En tant que débutant.e, il vaut mieux éviter de se lancer dans une série de plusieurs épisodes ou un podcast qui nécessite une prise de son compliquée. Allez au plus simple ! Les meilleurs reportages ne sont pas forcément les plus ambitieux, mais plutôt ceux qui sont maîtrisés de bout en bout.

Ne vous contentez pas de trouver un sujet : vous devrez également choisir un angle intéressant.

« Caster » ses personnages

Vous trouverez peut-être les personnages de votre documentaire avant même d’en trouver l’angle. Dans la situation inverse, vous devrez « caster » les personnages qui incarneront votre histoire.

Pour les trouver, faites des recherches sur votre sujet et contactez les personnes qui vous semblent pertinentes. N’hésitez pas à leur proposer un rendez-vous téléphonique avant l’interview : cela vous permettra de vérifier qu’elles ont des choses intéressantes à dire et qu’elles s’expriment clairement.

S’équiper du matériel adéquat

Si vous vous lancez dans le documentaire, ce n’est pas la peine d’acheter immédiatement du matériel très sophistiqué et coûteux. Soyez simple ! Vous aurez la possibilité de faire d’autres achats plus tard, lorsque vous aurez acquis de l’expérience et aurez mieux cerné vos besoins.

Pour commencer, vous aurez besoin de :

  • un enregistreur
  • un micro
  • une bonnette « anti-pop » pour atténuer certains bruits de bouche et le bruit du vent
  • un casque audio
  • un logiciel de montage

N’hésitez pas à visiter notre formation en ligne gratuite pour vous guider dans vos choix.

Prendre le son correctement

Pour réussir votre prise de son, vous devez vous assurer de plusieurs choses. D’abord, vérifiez que votre micro est bien réglé pour éviter que la voix soit sous-modulée ou, à l’inverse, saturée. Demandez à la personne que vous interrogez de dire des banalités : son nom, son âge, ce qu’elle fait dans la vie… Pendant ce temps, vérifiez la qualité du son avec votre casque audio et l’écran de votre enregistreur.

Ensuite, placez votre micro stratégiquement par rapport à la personne qui parle : le plus près possible de sa bouche, mais pas juste devant non plus. Vous pouvez placer le micro presque au niveau du menton, ou sur le côté de la bouche. L’objectif est d’éviter les déplacements d’air que peuvent provoquer la prononciation des « b » et des « t ». Ainsi, votre son sera plus doux.

N’oubliez pas : c’est vous qui maîtrisez la prise de son. C’est à vous de tenir votre micro, pas à l’interviewé.

Enfin, vérifiez toujours que vous le bouton « record » est bien enclenché… C’est basique, mais ce genre d’erreur arrive à tout le monde !

Dérusher vos enregistrements

Lorsque vous disposerez de tous votre enregistrements, et avant d’attaquer la phase de montage, vous devrez les « dérusher ». Cela signifie que vous devez les écouter et sélectionner les meilleurs extraits. Gardez en tête la cohérence de l’histoire que vous racontez : un enregistrement peut être très réussi, mais il ne s’intégrera pas forcément à votre documentaire.

Pour une production de qualité, il faut savoir se séparer de certaines choses…

comment se lancer dans le podcast documentaire

Travailler la production

Pour réussir votre documentaire, vous avez deux options : soit le préparer intensivement en amont pour bien cerner ce que vous devez enregistrer, soit enregistrer tout ce que vous pouvez et structurer votre reportage en post-production.

N’oubliez pas que si vous avez écrit votre podcast avant de commencer les enregistrements, vous pouvez (et devez) quand même vous laisser surprendre par votre sujet. Peut-être qu’un événement que vous devez couvrir ne se passera pas comme prévu : dans ce cas, soyez souple et modifiez la structure de votre documentaire en conséquence !

Faire écouter son podcast

Lorsque vous aurez monté votre documentaire, faites-le écouter à votre entourage. N’hésitez pas à varier les profils : documentaristes aguerris, novices…

L’objectif est de vérifier que votre histoire est compréhensible, intéressante et bien construite. En la faisant écouter, vous percevrez mieux les longueurs, le manque de clarté ou les problèmes de rythme.

Modifier son podcast autant de fois que nécessaire

Quand on fait du documentaire, il ne faut pas avoir peur de modifier son montage un nombre incalculable de fois. C’est long et laborieux, mais indispensable pour obtenir la meilleure production possible.

Alors, surtout, ne vous précipitez pas !

Bien sûr, il faut savoir s’arrêter à un moment. Si vous êtes trop perfectionniste, vous ne sortirez jamais rien car on est rarement entièrement satisfait de son travail… Il faut trouver un juste milieu !

 

Héberger mon podcast documentaire sur Ausha